23 novembre 2011–25 ordinateurs pour l’asbl “Armée du Salut” à Gombé, R.D.Congo

Classé dans : Projets finalisés

La mission de l’Armée du Salut a pour but principal le développement. Ce but s’exprime à travers une école primaire d’application, un institut secondaire proposant des sections pédagogique, de secrétariat et d’administration; formation professionnelle ménagère et coupe couture (foyer sociaux), formation au développement sous forme d’accompagnement et d’initiation à des activités existantes : agriculture, apiculture, pisciculture, recherche nutritionnelle et production (chenilles), extraction et emploi de calcaire (chaux) ; Centre médical et Maternité ; Centre missionnaire et spirituel : culte, formation, organisation d’actions caritatives et de solidarité.
Une aide en matériel informatique a été fournie par SISF pour le lieu d’implantation Kavwaya, territoire de Madimba, sous région de la Lukaya, province du Bas Kongo.

Les objectifs sont :
· La formation des élèves de la section commerciale et administrative de l’Institut : soit un emploi de 18 périodes de cours / semaine.
· Une formation des élèves de la section pédagogique : soit un emploi de 6 périodes de cours / semaine
· Une formation des professeurs de l’école du personnel administratif et des agents de développement de la mission ; en cours du soir ou hors horaire scolaire de 6 périodes par semaines.
· Un accès organisé et sous contrôle : des enseignants et des agents de la mission en priorité ; éventuellement des étudiants des dernières années si la structure et l’encadrement le permettent.
· Un accès organisé à l’administration du service médical et du développement de la mission.
Population concernée :
· Population scolaire : élèves et encadrement pédagogique : 600 personnes
· Population acteurs de développement et dans l’administration : 100 personnes
· Population concernée par le secteur médical 1000 patients par mois. (Gestion du fichier médical)
· Population potentiellement concernée par le développement intégré de la mission : 10.000 personnes. Formation permanente, gestion, recherche d’informations, communications.

SISF a fourni 25 ordinateurs à l’Armée du Salut

23 novembre 2011–30 Ordinateurs pour le “Petit Séminaire Saint Charles Lwanga” de Katende.

Classé dans : Projets finalisés

Le petit séminaire est situé en milieu rural, à 10 Km de la cité de Kenge, siège épiscopal du diocèse de Kenge et Chef lieu du District de Kwango dans la province du Bandundu en R.D.Congo, et à 270Km à l’Est de Kinshasa ; il est implanté depuis 28 ans à Katende.
C’est une institution d’enseignement secondaire dont la mission est de former spirituellement, intellectuellement et humainement les jeunes ressortissants de 28 paroisses du diocèse. Il organise 4 classes de secondaire général et 4 classes d’humanité littéraire. Chaque année scolaire, cette institution reçoit en moyenne 170 jeunes dont l’âge varie entre 11 et 19 ans. Actuellement le matériel informatique est devenu non seulement un outil de travail indispensable mais également une voie incontournable vers le développement. Malheureusement, toute cette jeunesse formée au Petit Séminaire ne bénéficie pas encore suffisamment de l’apport de l’outil informatique dans sa formation, car le Séminaire ne dispose que de 2 vieilles machines.
Beaucoup d’autres écoles qui nous entourent forment aussi de nombreux jeunes qui pourraient bien bénéficier de la présence de ce centre pour se familiariser avec l’outil informatique.

SISF a fourni 30 ordinateurs

23 novembre 2011–50 pc pour l’Institut Technique SALAMA à LUBUMBASHI.

Classé dans : Projets finalisés

L’Institut Technique SALAMA est une école technique officielle dont la gestion est confiée aux salésiens de Don Bosco pour la formation technique et professionnelle des jeunes gens âgés de 12 à 18 ans.
L’école a commencé en 1955 et pendant très longtemps a bénéficié de l’appui de la coopération technique belge, mais depuis la zaïrisation de Mobutu, elle n’a eu d’autres soutien que l’aide ponctuelle de la congrégation salésienne.
Mais depuis 2008 et cela pendant trois ans l’Institut Technique Salama a un projet de formation avec ACTEC (ONG Belge) pour le renforcement de capacité des enseignants et la réhabilitation de certains équipements techniques d’apprentissage.
L’école comprend cette année 1600 élèves répartis en six sections techniques (Electricité industrielle, Electronique générale, Imprimerie, Mécanique Automobile, Mécanique générale et Mécanique machines outils) , et les premières années de secondaire générale…128 Professeurs qui assurent des cours généraux et techniques.
Au vu des conditions sociopolitiques que connaissent nos jeunes apprenants, l’école a bénéficié d’une construction d’un bâtiment à trois salles de classe pour l’apprentissage de l’informatique par la bienveillance de Monsieur le Gouverneur de province (financé sur fonds propres); mais l’outil informatique manquait. C’est pourquoi SISF a fourni 50 ordinateurs, 6 imprimantes, deux scanners et 6 hub pour permettre l’apprentissage sur mesure de 1600 apprenants qui auront 2 heures par semaines soit 60heures de cours par ans par classe pour un total de 60 heures x 51 classes qui devront apprendre sur les 50 ordinateurs.
Ainsi après les 4 ans de formation technique, l’élève sera capable de travailler en utilisant l’ordinateur comme outil de travail par excellence.
SISF a fourni 50 PC

8 novembre 2011–2 pc pour le secrétariat de “INFODEV”, Bruxelles

Classé dans : Projets finalisés

Cette association organise des formations en gestion de cycle de projet, organise les activités d’éducation au développement et la promotion des activités relatives à la solidarité internationale Nord/Sud et réalise, dans son sens le plus large possible, des actions et programmes de développement rural en collaboration avec ses partenaires locaux.
Ses activités s’articulent autour de deux axes au sud : programme de renforcement des capacités locales des partenaires incluant l’envoi des experts et des stagiaires aux projets précis et programme de lutte contre la pauvreté.
Objet social : INFODEV a pour objet, au Nord, de former les associations de migrants promoteurs de projets de développement au profit de leurs communautés d’origine, de faciliter les rencontres interculturelles, l’intégration des étrangers en Belgique, de promouvoir les activités d’éducation au développement et de solidarité internationale. Au Sud, renforcer les capacités d’intervention des acteurs locaux par la formation, apporter un appui technique, financier, organisationnel et institutionnel aux partenaires du sud pour leur permettre de prendre en charge des actions de développement adaptées à leur niveau et à la satisfaction durable de leurs besoins préalablement identifiés. L’association est libre de toute attache politique et confessionnelle.
SISF a fourni 2 PC.

5 novembre 2011–Un ordi pour la “Maison de la Charité” d’Antananarivo, à Madagascar.

Classé dans : Projets finalisés

Cette maison d’handicapés est située à Tongarivo à 7 km du centre ville; elle est gérée par des Sœurs Carmélites.
Patricia Rabetafika, chef de projet, dispose d’un équipement informatique fixe en son domicile, à Andoharanofotsy, banlieue très pauvre de Antananarivo.
Ses activités sociales avec l’ordinateur sont :
1. initiation des personnes à Word et Internet (10 personnes / an, par ateliers de 2 personnes)
2. écrivain public (y compris traduction : personnes unilingues malgache et souvent analphabètes, et photographie une personne assistée par semaine)
3. mise à disposition d’étudiants (12 - pour recherche scolaire, CV, compte mail, facebook, skype avec webcam)
4. initiation ludique pour enfants
5. assistance de familles dans des circonstances particulières : organisation de funérailles et circoncisions
6. soutien à ses importantes activités extérieures de loisirs pédagogiques d’enfants handicapés.
Budget-temps : 4 demi-jours par semaine. Communauté « directement » servie : une centaine de personnes (sans compter les effets par ricochet, dans les écoles par exemple).
Extrait d’un journal de la responsable : “J’ai constaté que les handicapés bénéficiaires ne disposent pas de facultés autres que pour les besoins essentiels, par faute de mise à leur disposition d’éducateur encadreur.
Ils ne jouissent d’aucune vitalité ni énergie pendant leur journée, ils passent leur temps dehors , immobiles dans leurs chaises roulantes ou assis sur leurs bancs, tristes les uns à côté des autres mais chacun isolé. Ils manquent de variétés et d’imprévu.
Devant cette monotonie, j’ai proposé aux Sœurs mon offre, donner des activités aux handicapés bénévolement à partir de ce que j’ai reçu en Belgique.
Par bonheur, je leur en rends grâces, elles ont accepté mon initiative sans objection.
Je leur ai offert ma connaissance en vue d’élaborer et préparer mûrement un lent
travail d’esprit.
A Vielsalm, j’ai pu constater que c’est pas à pas que se font des relations de confiance entre les animateurs et les bénéficiaires, avec patience, et que c’est la condition pour des résultats.
Depuis, je passe donc un jour par semaine à la Maison de la Charité pour essayer de donner un peu d’activité distractive et éducative, et c’est accueilli avec joie.
Il n’y a aucun équipement à ma disposition pour mon travail.
Aidée par maman, j’ai amené moi-même crayons de couleur, peintures, colles, fleurs artificielles, papiers, ciseaux, jeu de dés, vases en plastique, autocollants, jeu de collier, jeu d’alphabet…
Ces personnes handicapées sont illettrées et les activités que je leur donne, doivent être à leur niveau telles que : coloriage, peinture, jeux de dés, décoration des papiers avec des autocollants, tresser des guirlandes en papiers, décoration de vases avec des fleurs.
Avec un jeu d’alphabet elles ont maintenant pu apprendre à écrire leurs prénoms, et elles sont très fières de cela.
Les Sœurs me font beaucoup confiance. Sœur Monique apprécie le travail qui est fait et me permet de l’autonomie. Il y a beaucoup de nouveaux moments agréables pour les handicapés : la gaieté des couleurs, les lettres pour écrire son nom.
Ils comparent et ça leur donne des satisfactions…”

SISF a fourni un PC.