26 juillet 2011 — SISF dans le journal !

Classé dans : Evénements

SISF a eu les honneurs du journal “La Capitale”

(édition du Brabant Wallon, le 26 juillet 2011). Voici une copie de l’article :

Réparateur d’ordinateurs au grand cœur

Jacques Leva a voulu utiliser sa passion, l’informatique, pour aider les plus démunis. D.R.

n.c.

Braine-l’Alleud Solidarité

“ Solidarité informatique sans frontières ” fournit des ordinateurs en Afrique

Pour Jacques Leva, pas question de couler une retraite tranquille. Cet ancien ingénieur a décidé d’ouvrir un centre de formation gratuit pour tous ceux qui désirent approfondir leurs connaissances en informatique. Les ordinateurs réparés durant ces cours sont envoyés dans des pays Africains.

“ J’ai eu l’idée de fonder l’association lors d’un voyage au Burkina Faso. Sur place, il y avait des vieux ordinateurs dans un village. En trois jours j’en ai réparé dix. Les habitants étaient fascinés. L’un d’eux est revenu avec moi en Belgique pour que je lui donne des cours. Ensuite je leur ai envoyé des ordinateurs que je réparais en Belgique ”, explique Jacques Leva.

Depuis ce voyage au Burkina Faso, notre réparateur a multiplié les projets d’aide humanitaire, au Mali, au Congo, au Rwanda, en Côte d’Ivoire et bien d’autres. IL fournit des ordinateurs à des écoles, des universités ou des villages défavorisés.

Mais les ordinateurs qu’il envoie en Afrique ont un long chemin à parcourir avant d’arriver à destination. “ D’abord, je récupère des vieux ordinateurs. Ce sont des connaissances, des amis ou la commune de Braine-l’Alleud qui me les fournissent. Je vais parfois récupérer des ordinateurs directement à la décharge. Ensuite on les entrepose tous dans un local du CPAS de Braine-le-Château où une dizaine de personnes se réunissent. On répare ces ordinateurs tous ensemble avec mes élèves. Ensuite, quand une trentaine d’ordinateurs sont prêts, on trouve une ONG sur place et on leur envoie tous le matériel. ”

Mais ce n’est pas toujours facile de trouver des partenariats fiables. Beaucoup d’organisations sont factices, et revendent les ordinateurs reçus au plus offrant. Pour que le système marche, il faut qu’une réelle confiance s’installe entre Jacques Leva et les bénéficiaires.

Trouver des partenaires

Les étapes de sélection sont nombreuses.“ Il faut toujours que l’on ait un contact avant d’envoyer le matériel sur place. Les bénéficiaires doivent remplir une longue série de conditions pour être sélectionnés. Ensuite un chef de projet va voir si les intermédiaires sur place sont fiables. Après tout ça, on peut envoyer les ordinateurs”.

Jacques donne ses cours à Braine-le-Château et enseigne gratuitement à toutes personnes désirant participer au projet. Les cours sont donnés le lundi, le mercredi et le vendredi matin. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site www.sisf.be.

.

Jacques Leva a voulu utiliser sa passion, l’informatique, pour aider les plus démunis. D.R.