Promotion de Linux à l’Atelier de SISF

Classé dans : Evénements

Voici les raisons qui nous ont amené à installer Linux (Ubuntu) sur certains des pc que nous livrons :

  • Le système Linux, de par sa conception, met l’utilisateur à l’abri des virus pouvant provenir soit des lecteurs, soit d’internet, et ce sans aucun antivirus !
  • Le système Linux est peu gourmand en ressources ; ce qui permet de faire tourner des logiciels actuels sur des PC moins puissants.
  • Les licences Linux sont gratuites, ce qui permet d’équiper les pc dès le départ, de tous les logiciels nécessaires.
  • La gestion des fichiers sous LINUX permet un redémarrage rapide après une coupure intempestive de courant.
  • La présentation du Bureau Linux est comparable à celle de Windows.
  • Les logiciels d’application contenus dans Open Office (Linux) sont capables de lire et d’écrire des documents créés sous MsOffice (Windows).
  • Un très grand nombre de logiciels Linux sont disponibles gratuitement via internet.
  • Toute la documentation est disponible sur internet.
  • Lors de l’installation, le système Linux installe automatiquement les pilotes des périphériques qu’il découvre, de sorte que n’importe quel disque d’installation Linux peut fonctionner sur n’importe quel PC !
  • Un système Linux (un live CD p.ex.) est un excellent outil pour récupérer des données d’un Windows en panne et même le remettre en route !

SISF aide l’enseignement spécialisé

Classé dans : Projets finalisés

remise de deux pc à l’institut secondaire spécialisé Ste-Gertrude de Brugelette, pour son service de Logopédie.
Objectifs : “utiliser les pc dans le cadre des rééducations logopédiques individuelles : aider avec des logiciels appropriés, de jeunes adolescents de l’enseignement spécialisé présentant d’importantes difficultés en lecture et en orthographe. Le pc serait un moyen de les remotiver et de leur redonner le goût de la lecture et du livre.”

Un ancien stagiaire nous écrit

Classé dans : Reportages

Le 30 mars 2007, SISF livrait 40 pc pour le Grand Séminaire de Lubumbashi. Quelques mois plus tard, l’Atelier de SISF avait le plaisir d’accueillir Jean Makhary pour 4 semaines de formation en vue d’assurer dans son pays l’intendance du matériel envoyé.

En mai, il nous écrivait : « Je suis très bien arrivé à Lubumbashi avec tout mon matériel. Je suis en train de m’installer pour commencer le diagnostic de chaque appareil. Sans doute, tu seras mon seul secours quand je serai bloqué. Ensemble avec mes chefs, nous vous serions très reconnaissants de nous pourvoir encore du matériel dont la liste ci-après. (Il s’agit de 30 ordinateurs dont 1 de forte capacité pour mon atelier, 30 écrans de 14″, 1 lecteur de disquette externe pour mon labo, 1 onduleur, et les parafoudres.) Ce matériel serait destiné à m’installer à mon propre compte.
En effet, au sujet de la maintenance et en vue de renforcer mes capacités expérimentales -une façon de stimuler ma motivation,- le recteur de l’Université de Lubumbashi où je donne cours, a autorisé mon détachement au Grand Séminaire et ailleurs au Katanga chaque fois que le besoin s’en présentera.
Je compte installer les activités suivantes : traitement de texte, cyber-café, formations des adultes et élèves sur les modules habituels (Word, Excel, Access, etc..), atelier de réparation.
»

C’est ainsi que le 29 novembre 2007, SISF livrait 30 pc pour le centre de Jean Makhary.

Peu après, il nous informait que ce matériel était bien arrivé et qu’il avait déjà installé  24  machines. Les 6 autres ne s’allument pas ! « Je suis en train de les examiner pour savoir pourquoi. Si on ne sait pas les réparer, je compte les renvoyer  à la maison-mère », dit-il. Et d’ajouter : « L’université m’a loué un local de 8 x 6 m pour mes activités. »

Interview de Jean Makhary à l’occasion de l’arrivée des ordinateurs de SISF à l’Université de Lubumbashi, faite en mai 2008.

Q : Monsieur Makhary, vous êtes à l’Université de Lubumbashi ; vous étiez en formation en Belgique pour la maintenance des ordinateurs pendant un temps et vous avez reçu quelques ordinateurs. Je ne sais pas si vous pouvez nous dire quelque chose à ce propos ?
R : Oui, j’ai été en Belgique dans une « ONG » qui s’appelle « Solidarité Informatique Sans Frontières ». J’ai effectué un stage d’à peu près un mois là, pour la maintenance des ordinateurs.
A ma demande, l’ONG m’a fourni 30 ordinateurs, plus quelques accessoires, tels que des imprimantes…
J’ai demandé ces ordinateurs pour pouvoir ouvrir un Cybercafé et pour les activités de bureautique dans un cadre personnel ; ce qui me permettra de suppléer à mon petit salaire que je reçois de l’université.

Q : Et pour suppléer à votre maigre salaire, comment expliquer qu’ici, nous sommes dans les bâtiments de la Faculté de Médecine Vétérinaire de l’Université de Lubumbashi ?
R : Oui, c’est toujours dans le cadre de m’aider […] C’est ainsi que dans un premier temps, j’ai loué ce local dans l’enceinte de l’Université

Q : Monsieur Jean Makhary, je ne sais pas si vous êtes satisfait de la demande que vous avez faite ? et dans le cadre de la maintenance, est-ce que vous vous débrouillez bien ?

R : Au sujet de la demande faite, je suis entièrement satisfait. Quant à la maintenance des ordinateurs, vous savez, l’expérience vient avec le temps : plus on répare des ordinateurs, plus on se trouve devant des difficultés et plus on surmonte ces difficultés, plus on acquiert une certaine expérience et on évolue.
Pour le moment, avec les coupures de courant intempestives que nous connaissons ici chez nous, cela amène beaucoup plus de pannes sur l’ordinateur, que je n’avais pas apprises en Belgique : en ce sens que là, le courant est stable et on n’a pas ce genre de panne.
Je suis encore au début, mais j’espère qu’avec le temps je serai un bon technicien en maintenance des ordinateurs.

___________________________________________________________

En décembre 2008 SISF avait la surprise et la joie de recevoir un colis contenant des souvenirs d’artisanat africain ainsi qu’un DVD de l’arrivée de ses pc. Les souvenirs ont été distribués parmi le personnel de SISF, tandis que nous avons extrait quelques photos suggestives de ce DVD pour les insérer sur le site.

Nous apprenions par la suite que Jean, pour compléter sa formation, suivait des cours de hardware en privé avec un professeur de l’université protestante coréenne de Lubumbashi. « Je me suis rendu compte qu’il y a encore beaucoup à apprendre. », dit-il ! «Au même moment, je dois aussi faire de petits jobs de gauche à droite pour réunir la somme nécessaire à l’acquisition d’un kit d’antenne interne avec possibilité de 15 connexions au moins. J’ai déjà commencé la formation des adultes sur le Word, Excel et Access débutant. Je cherche également à entrer en possession d’une documentation sur le niveau avancé (Word, Excel et Access macro).»